"La lecture est une amitié" - Marcel Proust

Lundi 29 août 2016 [17:53]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/716wVEvg1L.jpg








Titre
: Les heures lointaines
Auteur: Kate Morton
Genre: Contemporain










Quatrième de couverture: Lorsqu'elle reçoit une lettre avec cinquante ans de retard, Meredith Burchill plonge dans un passé oublié. Elle se souvient de ce mois de septembre 1939 où elle a été évacuée de Londres et envoyée chez des aristocrates du Kent. Elle se souvient, mais ne veut pas en parler. 
Décidée à en savoir davantage, Edith, sa fille, se rend dans le Kent, au château de Milderhurst, cette étrange demeure pleine de portes condamnées et de passages secrets...
 
Mon avis: J'ai découvert Kate Morton l'année dernière avec Le jardin des secrets. Livre qui m'avait totalement envoûtée. J'avais alors voulu poursuivre à découvrir l'auteure et le résumé de celui-ci m'a beaucoup plu.

Meredith cache un lourd passé à sa fille, Edie. Lorsque cette dernière est témoin de l'ouverture de la lettre, en retard de cinquante ans, qui semble bouleverser sa mère, elle décide de se rendre au Kent, dans ce vieux château où Meredith a passé une grosse partie de son enfance. Que s'est-il passé là bas il y a tant d'années ?

Le résumé m'a totalement conquise. Je suis rentrée dans ma lecture avec ce sentiment d'ambiance malsaine, glauque et mystérieuse. Des secrets de famille, un château lugubre, trois soeurs âgées qui semblent y vivre en vase clos, un mystérieux manuscrit littéraire... Tout ceci laissaient présager une lecture souterraine. 

Et puis finalement, rien n'est entretenu et rien n'a décollé. Ou presque. Edie part enquêter sur les traces de sa mère. D'abord incognito puis bien vite, elle se dévoile. Toutes les réponses à ses questions sont amenées sous forme de flash-back mais finalement on en apprend peu sur l'enfance de Meredith, sa mère, et des trois jeunes filles qui ont partagé son enfance.
Je m'attendais à plus de sournoiseries, de secrets, d'enveloppement et de manipulations de la part de l'auteure. 
Disons qu'il y en a, du mystère, des secrets, des cachotteries mais je ne me suis pas sentie absorbée par la lecture et cette ambiance pesante que j'attendais.

Et toutes nos réponses arrivent d'un coup, servies sur un plateau doré. Ca arrive de nulle part, sans crier gare. Alors oui on est quand même soufflé par ces révélations pour le moins surprenantes mais j'aurais aimé que l'auteure joue davantage sur le suspens, l'angoisse et le caractère sinistre des personnages et du décor.

Un avis partagé donc, pour un livre qui avait un sacré potentiel. Un fond tout de même intéressant mais peu poussé à l'extrême au niveau de la mise en forme.
 
Prochaine lectureEmma, Jane Austen

Mardi 23 août 2016 [20:03]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/81QH2iJCVmL.jpg







Titre
: Parle-moi !
Auteur: Sarah Mlynowski
Genre: Jeunesse







Quatrième de couverture: Trois ans à sortir avec le beau, sublime, merveilleux Bryan. Trois ans ensemble, et à l'instant où le diplôme est en poche, l'université au bout du chemin, Bryan quitte Devi. Effrondée, la jeune fille pense que son avenir est fichu. Mais le destin n'a pas dit son dernier mot. Son portable sonne : à l'autre bout du fil, c'est elle-même, Devi, trois ans plus tôt. Une version d'elle-même qui n'a pas encore connu ses déboires et aurait bien besoin de ses conseils. Devi se trouve soudain devant une chance inespérée : tout recommencer... autrement !
 
Mon avis: Un petit roman jeunesse. Avec une petite touche de fantastique. C'était ma foi, fort sympathique !

Devi vient de se faire larguer, sa vie s'écroule. Et comme si ça ne suffisait pas, son téléphone tombe au fond de la fontaine. Mais quand elle appelle, elle tombe sur la Devi d'il y a trois ans. L'envie est forte de lui donner quelques conseils pour éviter d'en arriver là...

Le récit est construit en alternance sur les deux voix. Tantôt la Devi junior et tantôt la Devi trois ans après. Ceci permettant d'un chapitre à l'autre d'avoir leurs réactions.
On passe par plein d'émotions de la part des deux jeunes filles. De l'agacement, de la colère, du besoin, du rire.. aux larmes. On sent aussi le lien qui se créer, presque comme deux soeurs. Chacune a autant besoin de l'autre.

La grande Devi fait des expériences avec la petite. Chaque petite chose qu'elle change a des répercussions sur l'avenir et on se retrouve parfois dans des situations très cocasses...
C'est drôle et touchant à la fois.

Mais finalement, quelle est la morale dans tout ça ... ? La vie vaut-elle vraiment le coup d'être changée ?

C'est un livre très léger, très frais et plein d'humour. Une vraie comédie jeunesse que j'ai fort apprécié de lire. A découvrir sans modération !
 
Prochaine lectureLes heures lointaines, Kate Morton

Mercredi 17 août 2016 [3:32]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/9782352873167G220x352.jpg








Titre
: Le refuge aux roses
Auteur: Marie-Bernadette Dupuy
Genre: Contemporain









Quatrième de couverture: Lors d'un séjour à Pompadour, en Corrèze, le hasard conduit Margaret Williams, une Américaine, devant une propriété croulant sous les roses.
Irrésistiblement attirée, elle frappe à la porte. Une belle femme d'âge mûr lui ouvre. Sylvie est pâle, elle semble fatiguée et vulnérable, mais arbore un sourire avenant. Charmée par le fort accent de la visiteuse, elle l'invite à prendre le thé.
Comme si elle avait attendu Margaret depuis toujours, elle se met à lui raconter qu'à l'âge de 17 ans elle est partie en Louisiane et y a rencontré Jack, un homme marié aussi séduisant qu'énigmatique.
Intriguée, l'Américaine accepte la proposition de Sylvie qui l'invite à venir chaque jour écouter son histoire - celle d'un amour hors du commun.
Mais très vite, Margaret sent que son hôtesse lui cache quelque chose...
 
Mon avis: Après avoir découvert M-B Dupuy avec une saga dont je n'ai plus à vanter les mérites, j'ai voulu la découvrir avec un one-shot. Et bien elle persiste et signe !

Le refuge aux roses, c'est une histoire d'amitié, entre Margaret et Sylvie. Une histoire d'amour, entre Jack et Sylvie. L'histoire d'une vie.
Lorsqu'on pousse la porte du refuge aux roses, on entre dans l'intimité de Sylvie. On s'assoit sagement aux côtés de Margaret avec une bonne tasse de thé bien chaude et on se laisse conter l'Histoire. La vie amoureuse de cette quinquagénaire abîmée prématurément par le temps...
Et les émotions nous envahissent.

Ce récit plein d'amour et de tendresse mais aussi de blessures et de désillusions nous berce au fil des pages. Il nous happe et nous fait oublier notre vie quelques instants pour se pencher sur celle de Sylvie.
Je me suis prêtée au jeu de la narration et me suis enveloppée de toute cette générosité.

Ce petit roman assez court est digne d'un conte de fées. Mais un conte de fées n'existe pas sans secrets, sans épines et sans ... magie.
 
Prochaine lectureParle-moi ! de Sarah Mlynowski

Mardi 16 août 2016 [2:45]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/41XDgwdO9DL.jpg








Titre
: L'instant présent
Auteur: Guillaume Musso
Genre: Contemporain










Quatrième de couverture: Pour payer ses études d'art dramatique, Lisa travaille dans un bar de Manhattan. Elle y fait la connaissance d'Arthur Costello, un jeune médecin urgentiste. En apparence, il a tout pour plaire.
Mais Arthur n'est pas un homme comme les autres. Deux ans plus tôt, il a hérité de la résidence de son grand-père : un vieux phare isolé dans lequel une pièce a été condamnée. Malgré sa promesse, il a choisi d'ouvrir la porte, découvrant une vérité bouleversante qui lui interdit de mener une vie normale.
Sa rencontre avec Lisa va tout changer et lui redonner une raison d'espérer. Dès lors, Arthur et Lisa n'ont qu'une obsession, déjouer les pièges que leur impose le plus impitoyable des ennemis : le temps.
 
Mon avis: Avant dernier livre de Musso en date. Bon moment, bonne lecture détente mais sans plus.

Arthur Costello est urgentiste. Il hérite de son grand-père d'un phare. Malgré les conseils de son père, Arthur ouvre la mystérieuse porte condamnée depuis des années. A partir de maintenant, Arthur ne peut plus revenir en arrière.
Il rencontre Lisa, de manière fortuite et ensemble, ils vont combattre un ennemi commun: Le temps.

L'univers fantastique du livre dans lequel nous rentrons est indéniable. Plongée dans cette ambiance d'héritage, de phare, de secret, je me suis laissée envelopper. Tellement que j'ai cru à une enquête et puis en fait non. Ca retombe comme un soufflet. C'était bien parti pourtant.
Et puis viennent les répétitions qui engendrent un écart de cette histoire de fond de malédiction et de secrets fantastiques et d'héritage. La forme prend le dessus. Alors oui, les personnages évoluent... doucement... mais sûrement. Ils manquent un peu de profondeur, d'intensité mais on s'y attache tout de même. On sent bien quand même qu'il y a un secret derrière tout ça et on veut savoir quoi. Seule la curiosité m'a poussée à avancer ma lecture.

J'ai trouvé dommage que l'histoire de fond soit abandonnée ou plutôt traitée d'une autre manière que celle à laquelle je m'attendais. Musso nous entraîne, on n'y voit que du feu. La lecture s'accélère mais on se rend vite compte qu'on est berné. Tout n'est que façade.

Je reste sceptique sur la fin, je n'ai pas été conquise ni surprise plus que ça même si je m'y attendais pas du tout.
Ca n'en reste pas moins une bonne lecture détente mais elle ne sera pas impérissable.
En bref, ce n'est pas le meilleur de Musso !
 
Prochaine lecture: Le refuge aux roses, Marie-Bernadette Dupuy

Lundi 15 août 2016 [8:13]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/003124299.jpg









Titre
: Tout s'est bien passé
Auteur: Emmanuèle Bernheim
Genre: Contemporain









Quatrième de couverture: " Papa m'a demandé de l'aider à en finir. "
Je me répète cette phrase, elle sonne bizarrement. Qu'est-ce qui ne colle pas ? " Papa " et " en finir " ?
Avec Tout s'est bien passé, Emmanuèle Bernheim nous livre le récit haletant et bouleversant de son impensable aventure.
 
Mon avis: Ce livre est un témoignage romancé dans lequel Emmanuèle Bernheim nous raconte comment elle a aidé son père à mourir.

Ce genre de livre m'attire plutôt en général.
Je me suis laissée tenter et puis finalement, c'est la forme d'écriture qui ne m'a convenue. Un peu trop détachée à mon goût. Un peu trop vite. Ce qui m'a empêchée de me rapprocher des personnages, avoir de l'empathie, ressentir leurs émotions et être enveloppée par cet acte qui n'est pas anodin.
Les démarches ne sont que peu abordées, de loin aussi.

Un peu déçue pour un récit qui promettait beaucoup d'émotions.
 
Prochaine lectureL'instant présent, Guillaume Musso
Créer un podcast