"La lecture est une amitié" - Marcel Proust

Dimanche 25 septembre 2016 [18:28]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/41V4OGcqCL.jpg






Titre
: Le cherche bonheur
Auteur: Michael Zadoorian
Genre: Contemporain












Quatrième de couverture: Pour John et Ella, soixante ans de mariage au compteur, c'est l'heure de la grande évasion ! Bravant l'interdit familial et médical, ils quittent Detroit à bord de leur camping-car, direction la Californie, via la mythique route 66. L'un a la mémoire qui flanche, l'autre le corps en déroute, mais il n'est jamais trop tard pour partir à la conquête de son bonheur !
 
Mon avis: Livre lu en LC avec De-pages-en-pages.

John et Ella décident un beau jour de partir avec leur camping-car qu'ils surnomment tout naturellement "Le cherche bonheur". Sur la route, bien des choses les attendent. Mais ce voyage, c'est aussi celui de toute leur vie.

John et Ella sont des personnages bien rigolos. John a la mémoire qui lui fait défaut et Ella, c'est son corps qui ne tient plus très bien. Quoi de plus naturel à 80 ans ? Mais ce n'est pas cela qui va arrêter nos octogénaires, au contraire bien décidés à profiter de leur vieillesse de manière tout à fait originale.
Sur la route, on vit avec eux les périples ordinaires d'un voyage extraordinaire. Ceux ci rajoutés à la difficulté de l'âge. On nous entraîne avec humour et jovialité dans une belle aventure. Parsemés de leurs souvenirs de vie, on est touché.

J'ai retrouvé l'ambiance propre de ces livres avec des personnages âgées. À la fois doux-amer, ces deux rigolos n'ont pas fini de nous en faire voir. Ils sont attachants. Leur couple est tout ce qu'il y a de plus beau.

Ce road trip plein de péripéties, d'amour et de souvenirs d'une vie passée à deux est une vraie quête du bonheur. 
Une belle leçon de vie.
 
Prochaine lectureTa vie contre la mienne, Lisa Scottoline

Mercredi 21 septembre 2016 [23:58]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/51R9L7aPNL.jpg








Titre
: Le voyeur du Yorkshire
Auteur: Peter Robinson
Genre: Policier








Quatrième de couverture: Eastvale, paisible petite ville du Yorkshire, au cadre idyllique. C'est là que vient d'être muté l'inspecteur Banks, qui a quitté sans regret Londres et son cortège de violences. Mais, sous ce décor de carte postale, se cache une réalité beaucoup plus sombre, beaucoup plus dangereuse, incarnée par un voyeur qui espionne les femmes la nuit dans leur chambre... Le pervers ne choisit pas ses victimes au hasard : celles-ci semblent toutes avoir un point commun. La tension monte d'un cran dans la cité lorsqu'une vieille dame est retrouvée sauvagement assassinée. Les deux affaires sont-elles liées ? Et que penser de ces deux adolescents, petits délinquants passés du vol aux agressions ? Banks va devoir faire preuve de perspicacité pour débusquer la vérité, au-delà des apparences.
 
Mon avis: Un autre livre offert, mais on ne peut pas tomber bien à tous les coups. Je m'attendais à mieux que ça.
Livre lu en lecture commune avec White.

L'inspecteur Banks, nouvellement débarqué dans le Yorkshire, se voit attribuer une nouvelle enquête. Un voyeur sévi dans la région. Deux délinquants sèment la zizanie. Et bientôt, le meurtre d'une vieille dame à son domicile va venir s'ajouter à tout ça. 

La quatrième était prometteuse. Et puis... J'ai trouvé ce roman policier tellement plat, tellement vide.
La psychologie du voyeur n'est pas du tout exploitée. J'aurais tellement voulu plus de perversité, plus de voyeurisme, plus de piment. Je voyais un pervers poussé à l'extrême. De quoi me faire psychoter de me déshabiller dans ma propre salle de bain. Mais il n'en est rien. Ceci aurait sûrement relevé un peu l'absence de palpitations dans l'enquête.
L'enquête justement, parlons en. Elle est longue... trop longue... Aucun suspens, aucun rebondissements. Et ça traîne ! Que de longueurs et de blablas pour rien.
Je n'ai absolument pas été prise dans cette histoire qui est bien trop fade à mon goût. Il y avait pourtant matière à exploiter, à travailler, à creuser... Mais non.
On tombe vraiment là dans la facilité, les clichés. La vie perso de l'inspecteur mêlée à tout ça, le coupable qu'on a sous le nez depuis le début....

Déçue par ce petit livre pour lequel j'attendais tellement plus. Il manque du croustillant, tout ce qui fait tenir le lecteur en haleine jusqu'à la dernière page. Tout ce qui l'exalte et le pousse à vouloir continuer sa lecture encore et encore pour connaître l'identité du coupable.

La fin n'est même pas surprenante. Elle ne permet même pas de redonner une dernière impulsion pour sauver l'intrigue..
Bof, bof..
 
Prochaine lectureLe cherche bonheur, Michael Zadoorian

Mardi 20 septembre 2016 [18:51]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/81wqczQgw1L.jpg








Titre
: Quand souffle le vent du nord
Auteur: Daniel Glattauer
Genre: Contemporain/Epistolaire









Quatrième de couverture: Un homme et une femme. Ils ne se connaissent pas mais échangent des mails. Jusqu'à devenir accros. Jusqu'à ne plus pouvoir se passer l'un de l'autre, sans se rencontrer pour autant... 
 
Mon avis: Encore un livre offert par mon gentil libraire. Encore une merveilleuse découverte pas loin du coup de coeur !

Emmi et Leo ne se connaissent pas, mais après une erreur d'adresse mail, ils commencent à s'échanger des mails. De manière tout à fait banale au début jusqu'à se laisser aller. Un peu trop loin. Un peu trop fort.

Ce roman est composé uniquement des échanges de mails entre Leo et Emmi. De manière plus ou moins rapprochée. Ainsi on est embarqué dans cet échange, dans cette liaison naissante mais sans jamais se rencontrer, sans jamais commettre l'irréparable.
C'est un véritable page-turner. Une réponse en appelle une autre et notre curiosité est mise à rude épreuve !

Au fil de la conversation, on en apprend un peu plus sur les deux personnages, on s'immisce dans leur intimité respective. Les mystères se lèvent, les personnalités se dévoilent et j'ai été particulièrement surprise de la façon dont vont évoluer les choses. Et on se met petit à petit à la place de l'un et l'autre. On attend, on s'impatiente, on vibre, on s'énerve, on s'apaise, on...
Emmi a un fort caractère, Je n'ai pas toujours aimé ni été d'accord avec ses manières et ses façons de réagir face aux provocations. Elle prend le dessus mais Leo n'est pas en reste. Ils jouent l'un avec l'autre. Leur relation est comme toutes les autres: Unique. Ils y mettent du piment et on ne s'ennuie jamais !

En somme, un super roman qui n'a pas fini de vous surprendre et de vous émoustiller.
Vite la suite !
 
Prochaine lectureLe voyeur du Yorkshire, Peter Robinson

Jeudi 15 septembre 2016 [15:17]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/51Qupm8setL.jpg








Titre
: Manhattan Freud
Auteur: Luc Bossi
Genre: Polar








Quatrième de couverture: En 1909, la notoriété de Freud est déjà immense. Il ne lui reste qu’à conquérir l’Amérique. Mais à New York l’attend le plus grand défi de sa carrière : déchiffrer l’âme d’un mystérieux tueur en série et réussir là où la police a échoué…
 
Mon avis: Ce livre m'a été offert par mon libraire lors d'un achat intensif. Et bien je l'en remercie parce que j'ai fait une super découverte grâce à lui !

Parti en voyage de complaisance, Freud se retrouve bientôt mêlé à un meurtre intriguant. Il en faut peu au monsieur pour offrir ses services mais dans un but uniquement thérapeutique dans un premier temps. Puis très vite, l'affaire l'entraîne et le voilà parti sur les traces du tueur au côté de l'inspecteur Reynolds Kahn.

Vous connaissez Sigmund Freud ? Ce médecin neurologue fondateur de la psychanalyse ? Luc Bossi s'est offert la prétention de pouvoir en faire le personnage principal de son roman. C'était osé. Mais plutôt réussi ! Ce thriller psychanalytique d'une grande richesse nous laisse à penser que Bossi maîtrise bien la matière. 
D'abord engagé pour soigner une proche de la première victime, ses talents professionnels vont s'étendre, bien malgré lui, à la résolution d'une affaire particulièrement déroutante.

Cette idée originale d'allier justice et psychanalyse m'a bien convaincue. 

J'ai beaucoup aimé les références, tournées à la dérision.
Ce roman sera apprécié par les sensibles de la chose qui aborde quelques notions précises sur le sujet. Même si parfois je reste dubitative quant aux analyses un peu trop poussées qui donne lieu, peut être, à des interprétations abusives.

Ce roman policier est puissant. Extrêmement riche et bien travaillé pour peu qu'on s'intéresse à la psychanalyse. Bravo Monsieur Bossi !
 
Prochaine lectureQuand souffle le vent du nord, Daniel Glattauer

Mercredi 14 septembre 2016 [11:51]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/815PEq1PaKL.jpg







Titre
: Une promesse
Auteur: Sorj Chalandon
Genre: Contemporain











Quatrième de couverture: Nous sommes en Mayenne, une maison à l'orée d'un village. Tout est silencieux, les volets sont fermés et la porte close. Nuit et jour pourtant, sept amis en franchissent le seuil. Les uns après les autres, chacun son tour et chacun sa tâche. S'accomplit ainsi le serment de sept âmes vives à deux âmes sombres : la parole donnée pour retarder le deuil.
 
Mon avis: Pour poursuivre mon marathon, il me fallait une petite lecture. Petite lecture certes, mais pas légère pour autant.

Ce livre, c'est l'histoire de sept ami(e)s qui, tour à tour, rendent visite à Etienne et Fauvette. Sans jamais voir ni parler aux propriétaires de cette charmante demeure...

Chacun son rôle, chacun sa place. Dans ce cercle amical où chacun accompli sa mission, au centre, il y a Etienne et Fauvette. Ce couple qui semble avoir marqué la vie de chacun. Ils se rassemblent pour continuer à faire vivre ces âmes obscures.
C'est livre c'est bien plus qu'une promesse. C'est une histoire d'amour, d'amitié, de deuil et de ... survie.

Devant nous se déploie ce ballet incessant où toute communication n'existe qu'en silence.

J'ai été touchée par chacun des personnages. Comment chacun s'inscrit dans cet ensemble. Comment les amitiés se racontent. Une promesse que l'on s'acharne à respecter, de peur de briser les liens, de faire disparaître les souvenirs. Jusqu'au jour où...
 
Prochaine lectureManhattan Freud, Luc Bossi
Créer un podcast