"La lecture est une amitié" - Marcel Proust

Mardi 22 novembre 2016 [19:36]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/couv58476201.jpg









Titre
: Souviens-toi de demain
Auteur: Vanessa Caffin
Genre: Thriller







Quatrième de couverture: À la suite d’une agression, Charlie Longe se réveille à l’hôpital, totalement amnésique. Non seulement elle a tout oublié de son passé, mais elle est incapable d’enregistrer de nouveaux souvenirs. Pour ne pas perdre le fil des événements, elle tient un journal. Déterminée à reconstruire le puzzle de sa vie, la jeune femme part en quête de la vérité, avec ses notes comme seule boussole ainsi que le badge d’une agence de publicité où, apparemment, elle travaillait avant son accident. Mais tout sonne faux. La voilà saisie d’une affolante paranoïa, d’autant plus que son entourage paraît s’acharner à brouiller les pistes. Charlie le sait, elle ne peut se fier à personne…
 
Mon avis: Ce livre m'avait intrigué car sa quatrième ressemblait fortement à celle d'Avant d'aller dormir de Watson. J'avais peur de retrouver les mêmes choses. Alors même si la forme reste la même, le fond est largement intéressant.

Charlie est victime d'une agression et se réveille totalement perdue et amnésique sur un lit d'hôpital. Mais comme si cela ne suffisait pas à sa peine, chaque jour, c'est l'éternel recommencement puisqu'à chaque fois qu'elle s'endort, elle laisse ses maigres souvenirs derrière elle. Pour parer au problème, rien de mieux que de tenir un carnet...

Dès le début nous assistons à l'agression. Nous connaissons l'identité de l'agresseur. Nous savons en fait dès le début qui sont potentiellement les "gentils" et les "méchants". Mais rien n'est gâché puisque le doute s'installe quand même. Maintenant sur nos gardes, nous avançons pas à pas.
Le récit démarre sur un gros quiproquo qui va entraîner notre héroïne sur une mauvaise piste mais qu'elle va suivre bec et ongles puisqu'elle n'a que ça pour se raccrocher. Persuadée que c'est la bonne, celle-ci va en fait l'envoyer directement dans la gueule du loup. 
Bien sûr, il y a les gentils électrons qui gravitent autour d'elle mais sait-on jamais.

Charlie s'acharne à rétablir la vérité. Elle est en quête de son identité mais rien n'est simple et un être maléfique est bien décidé à brouiller toutes les pistes.
Mais notre quête à nous n'est pas celle de savoir qui sont les bons et les mauvais puisque tout se joue devant nous. Mais c'est la façon dont se met en place toute cette machination perverse autour d'elle et où chacun veut tirer les ficelles de son parti. 
L'histoire se lit plus pour le contenu malsain, la psychologie de l'agresseur psychopathe et l'ambiance induite par l'écriture de l'auteure que pour sa fin qui ne sera pas explosive mais dans la continuité de l'esprit du roman.

Sans répétitions inutiles, ce roman est aussi rapide qu'efficace et ravira les lecteurs intrigués par le thème.
 
Prochaine lecture: Quel beau métier vous faites ! William Réjault

Mardi 15 novembre 2016 [17:11]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/91IBqfEu0NL.jpg









Titre
: Amelia
Auteur: Kimberly McCreight
Genre: Thriller








Quatrième de couverture: À New York, Kate élève seule sa fille de 15 ans, Amelia. Très proches, elles n'ont pas de secrets l'une pour l'autre. Jusqu’à ce matin d'octobre, où elle reçoit un appel du lycée qui lui demande de venir de toute urgence.
Elle ne reverra plus jamais Amelia : celle-ci a sauté du toit de l'établissement.
Rongée par le chagrin, Kate plonge dans le désespoir et l’incompréhension. Pourquoi une adolescente en apparence si épanouie s’est-elle donnée la mort ? Mais un jour, Kate reçoit un SMS anonyme qui remet tout en question : « Amelia n'a pas sauté. » Obsédée par cette révélation, elle s'immisce dans la vie privée de sa fille et découvre, à travers les réseaux sociaux, les mails et les SMS d’Amelia, une réalité terrible, un véritable monde parallèle qu’elle n’aurait jamais pu imaginer.
 
Mon avis: Cela faisait longtemps que  je voulais lire un livre qui dénonce le fléau dont on n'entend malheureusement de plus en plus parler: La violence scolaire et les dangers des réseaux sociaux. C'est réussi !

Amelia a 15 ans lorsqu’elle saute du toit de son établissement scolaire. Kate, sa mère, est appelée en urgence à son travail et ne la reverra jamais.
 
Le récit s’ouvre sur le drame puis on revient, grâce à la voix d’Amelia sur tous les événements qui ont précédés son acte.
 
Kate et Amelia nous racontent leur histoire en alternance, ce qui donne un effet d’écho entre la mère et la fille. Les découvertes de Kate sont explicitées dans les chapitres suivants lorsqu’Amelia reprend vie pour nous raconter ce qu’elle vivait auprès de ses camarades. Et tout ce qui s’est passé jusqu’à ce fameux jour de la catastrophe.
 
D’un côté, Amelia et son environnement scolaire, où tout est réuni pour semer le doute et le chaos. Une meilleure amie qui semble fidèle mais de laquelle on se méfie. Son entrée dans le club des Magpies. Des camarades tortionnaires qui la poussent à aller jusqu’au bout de ses limites. Un ami mystérieux dont on ne sait pas grand-chose si ce n’est qu’il soutient Amelia malgré tout.
On sent cet engrenage se mettre en place petit à petit et dans lequel elle s’enfonce, sans rien pouvoir y faire, jusqu’au point de non-retour. On assiste, impuissant, à sa descente aux enfers.
On aurait tendance à juger et à se demander pourquoi et comment elle en est arrivé là. Mais face à ce récit d’une telle vraisemblance, on imagine sans mal qu’à l’âge de la naïveté, elle ait pu se retrouver dans une telle situation.
 
De l’autre côté, sa mère, qui, désespérée, tente de comprendre le geste irréversible de sa fille et fouille dans sa vie privée à partir de son téléphone portable, son compte facebook et ses mails.
Mais il y a aussi le premier sms que reçoit Kate et qui remet en doute le suicide de sa fille pour qui tout semblait aller pour le mieux.
"Amelia n'a pas sauté."
 
On sent tout le désespoir et la culpabilité de cette mère qui se rend compte qu’elle ne connaissait pas sa fille aussi bien qu’elle le croyait et qui doit parallèlement faire face au deuil de cette fille unique.
 
Ce récit soutenu nous réserve une fin qui arrive encore à nous surprendre même si nous avons eu le temps d’explorer tous les scénarios possibles.
 
Un livre tout en tension qui promet pour la suite de Kimberly McKreight.
 
Prochaine lectureLa liste, Siobhan Vivian

Mardi 1er novembre 2016 [18:41]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/51hV51VdjvL.jpg









Titre
: Après la nuit
Auteur: Chevy Stevens
Genre: Polar/Thriller








Quatrième de couverture: Adolescente, Toni Murphy avait des problèmes de son âge : une petite sœur avec laquelle elle ne s'entendait pas, une relation compliquée avec ses parents, des camarades parfois cruels. Mais lorsque sa sœur se fait sauvagement assassiner, sa vie et celle de son petit ami Ryan basculent. Le couple est accusé du meurtre. Ils passeront à l'âge adulte derrière des barreaux. 
Aujourd'hui, Tony a 34 ans et rentre chez elle en liberté conditionnelle avec une seule idée en tête : ne pas s'attirer d'ennui. Mais, harcelée par celles-là même qui lui menaient la vie dure au lycée, soupçonnée par sa propre mère, elle doit d'abord rétablir la vérité sur cette terrible nuit, celle où elle a perdu sa sœur et sa jeunesse... 
 
Mon avis: Tombée par hasard sur ce livre pendant une nuit de travail, j'étais super contente de le découvrir enfin !

Tony et Ryan ne sont que des ados lorsqu'ils sont accusés tous les deux du meurtre de Nicole, la soeur de Tony. Et pour ne rien arranger, cette dernière n'est pas la mieux vue du collège, on connaissait ses différends avec sa soeur et sa mère la soupçonne également.
Après avoir purgé sa peine, elle et Ryan sortent en liberté conditionnelle mais sont-ils prêts à affronter ce qui les attend ?

Le récit est divisé en deux parties. Nous suivons de manière parallèle la vie de Tony pendant son adolescence, avant le drame et sa vie de prisonnière puis à sa sortie. Ainsi, on cerne mieux l'adolescente, son entourage et son environnement. On apprend à la connaître petit à petit... Mais peut être un peu trop lentement justement. Il nous faudra attendre longtemps avant de savoir comment s'est passée cette fameuse nuit. L'enquête traîne en longueur et la fin est ... sans surprise.

Je suis déçue de ne pas avoir ressenti de tension à la lecture ni d'avoir été scotchée par la fin qui est plus que prévisible. Le seul intérêt que j'ai trouvé est de savoir comment tout cela s'est passé, comment on a pu en arriver là.
Ce qui reste intéressant aussi est toute la partie enfer/reconstruction de Tony. On voit qu'elle se bat corps et âmes. Et son amour entre elle et Ryan est très fort.
Mais je ne lis pas/plus à un thriller pour ça... Dommage !
 
Prochaine lectureCupcakes et Claquettes, T2, Sophie Rondeau

Jeudi 29 septembre 2016 [18:27]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/81h15fym4XL.jpg









Titre
: Ta vie contre la mienne
Auteur: Lisa Scottoline
Genre: Thriller









Quatrième de couverture: Physiquement, Bennie et Alice, des jumelles homozygotes, sont de véritables sosies. Mais, si l'on excepte cette ressemblance, les deux sœurs n'ont strictement rien en commun : enfance, caractère, ambitions, tout les sépare. Alors que Bennie mène une vie de rêve, à la tête d'un des plus importants cabinets d'avocats de Philadelphie, Alice est à la dérive, entre petits boulots et embrouilles sentimentales. 
Trop de jalousie, de colère et de haine : un soir, Alice échafaude un plan. 
Après tout, elle aussi a droit au bonheur...
 
Mon avis: C'est un thriller qui me faisait envie depuis longtemps. Un thriller qui nous laisse forcément présager un bon moment de lecture, tout simplement.
 
Alice passe à l'attaque d'entrée de jeu et elle n'y va pas de mains mortes ! Ainsi, dès le début, nous sommes projetés dans cette violence entre les deux soeurs jumelles que tout sépare.

L'histoire est construite en alternance entre ce que vit Bennie et ce que vit Alice. Nous avons les deux échos. Une Alice complètement barrée qui profite des plaisirs de la vie de sa soeur à l'insu de tous et de l'autre, la détresse de Bennie qui essaye tant bien que mal de redresser la situation.
Mais pas facile quand on a une soeur jumelle qui a tout prévu pour tromper son petit monde... 

J'ai beaucoup aimé ce point de vue. Cela nous permet de voir le contraste qu'il existe entre les deux vies et les deux personnalités de ces deux jeunes femmes. L'une prête à tout et l'autre, plus vulnérable.
On voit également le changement qui s'opère chez les deux jeunes femmes au fil du texte. Nous découvrons la personnalité d'Alice, toujours plus noire, toujours plus loin... Nous avons peine à imaginer qu'elle puisse ressentir toute cette haine pour sa soeur.
Et Bennie, qui joue le jeu et se découvre une passion pour la vengeance.

J'ai passé un agréable moment de lecture avec ce thriller bien mené, bien écrit et original sur le thème des jumelles. Il n'y a pas particulièrement de tension, de suspens ni de rebondissements mais tout le coeur du livre réside dans l'élaboration des plans et leurs exécutions qui montent crescendo et que j'ai trouvé tout à fait machiavéliques.
 
Prochaine lectureTexas Porno Cheap, Alexis Loranger

Mercredi 21 septembre 2016 [23:58]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/51R9L7aPNL.jpg








Titre
: Le voyeur du Yorkshire
Auteur: Peter Robinson
Genre: Policier








Quatrième de couverture: Eastvale, paisible petite ville du Yorkshire, au cadre idyllique. C'est là que vient d'être muté l'inspecteur Banks, qui a quitté sans regret Londres et son cortège de violences. Mais, sous ce décor de carte postale, se cache une réalité beaucoup plus sombre, beaucoup plus dangereuse, incarnée par un voyeur qui espionne les femmes la nuit dans leur chambre... Le pervers ne choisit pas ses victimes au hasard : celles-ci semblent toutes avoir un point commun. La tension monte d'un cran dans la cité lorsqu'une vieille dame est retrouvée sauvagement assassinée. Les deux affaires sont-elles liées ? Et que penser de ces deux adolescents, petits délinquants passés du vol aux agressions ? Banks va devoir faire preuve de perspicacité pour débusquer la vérité, au-delà des apparences.
 
Mon avis: Un autre livre offert, mais on ne peut pas tomber bien à tous les coups. Je m'attendais à mieux que ça.
Livre lu en lecture commune avec White.

L'inspecteur Banks, nouvellement débarqué dans le Yorkshire, se voit attribuer une nouvelle enquête. Un voyeur sévi dans la région. Deux délinquants sèment la zizanie. Et bientôt, le meurtre d'une vieille dame à son domicile va venir s'ajouter à tout ça. 

La quatrième était prometteuse. Et puis... J'ai trouvé ce roman policier tellement plat, tellement vide.
La psychologie du voyeur n'est pas du tout exploitée. J'aurais tellement voulu plus de perversité, plus de voyeurisme, plus de piment. Je voyais un pervers poussé à l'extrême. De quoi me faire psychoter de me déshabiller dans ma propre salle de bain. Mais il n'en est rien. Ceci aurait sûrement relevé un peu l'absence de palpitations dans l'enquête.
L'enquête justement, parlons en. Elle est longue... trop longue... Aucun suspens, aucun rebondissements. Et ça traîne ! Que de longueurs et de blablas pour rien.
Je n'ai absolument pas été prise dans cette histoire qui est bien trop fade à mon goût. Il y avait pourtant matière à exploiter, à travailler, à creuser... Mais non.
On tombe vraiment là dans la facilité, les clichés. La vie perso de l'inspecteur mêlée à tout ça, le coupable qu'on a sous le nez depuis le début....

Déçue par ce petit livre pour lequel j'attendais tellement plus. Il manque du croustillant, tout ce qui fait tenir le lecteur en haleine jusqu'à la dernière page. Tout ce qui l'exalte et le pousse à vouloir continuer sa lecture encore et encore pour connaître l'identité du coupable.

La fin n'est même pas surprenante. Elle ne permet même pas de redonner une dernière impulsion pour sauver l'intrigue..
Bof, bof..
 
Prochaine lectureLe cherche bonheur, Michael Zadoorian
Créer un podcast