"La lecture est une amitié" - Marcel Proust

Lundi 14 août 2017 [20:17]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/71Mhqmgbn8L.jpg









Titre
: Pressentiments
Auteur: Katherine Webb
Genre: Drame / Historique









Quatrième de couverture: En 2011, en Belgique, le cadavre parfaitement conservé d’un soldat de la Grande Guerre est découvert, avec, dans ses poches, deux lettres signées H. Canning. Chargée de l’identifier, Leah, journaliste, va remonter le fil d’une histoire initiée un siècle plus tôt, dans une bourgade tranquille du Berkshire, lors d’un été caniculaire. L’été où le révérend Canning et sa naïve épouse Hester voient leur vie bouleversée par l’arrivée de la nouvelle bonne, Cat, ainsi que d’un troublant jeune homme versé dans les sciences occultes. L’été où s’est noué une drame si terrible que, cent ans plus tard, les conséquences s’en font encore sentir…
 
Mon avis: Ce livre était dans ma PAL depuis le 30 août 2016. Presqu'un an. Du jamais vu. Il était temps que je le sorte de là.

Il est des quatrièmes qui trichent un peu. Pour se faire plus vendeuses, plus attrayantes. Ici, pas de gros écarts avec la réalité mais je m'attendais à un petit quelque chose d'autre. 

Deux époques éloignées de cent ans. 1911 - 2011. Et on alterne entre ces deux périodes. L'une d'avant guerre dans une famille de pasteur avec sa femme et ses deux domestiques. Et l'arrivée d'un homme qui va bouleverser leurs vies. L'autre contemporaine où le cadavre d'un soldat vient d'être découvert, porteur de deux lettres pour le moins troublantes. Et l'on se dit que forcément, le mystère de l'une va se résoudre dans l'autre.

Alors l'enquête est souvent mise au deuxième plan, elle n'est pas l'intrigue principale du roman. Bien que l'on tende à aboutir à la découverte des identités respectives du tueur et de sa victime. On l'oublie même avant de retrouver des petites piqûres de rappel. 2011 avance parfois plus vite que 1911. Certains éléments sont révélés avant même que nous ayons avancé dans l'histoire ancienne. Nous sommes plus plongés dans l'univers d'avant guerre. J'ai adoré cette petite vie presque paisible dans cette famille qui décline petit à petit. Le drame s'installe en même temps que ce Robin Durrant... Je ne vous en dis pas plus.

J'ai beaucoup aimé la façon dont tout ça est raconté. Aucune difficulté de compréhension, l'écriture est fluide. Rien d'alambiqué. Tout dans la simplicité et l'efficacité. Une intrigue intéressante et mystérieuse. Une aventure enchanteresse dans une ambiance atypique. Comme j'aime.
 
Prochaine lecture: Perline, Clémence, Lucille et les autres, Jeanne-Marie Sauvage-Avit

Samedi 12 août 2017 [10:43]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/COUVEbdcOKVignette.png







Titre
: Au fond de l'eau
Auteur: Paula Hawkins
Genre: Polar/Thriller










Quatrième de couverture: Une semaine avant sa mort, Nel a appelé sa sœur, Julia. Qui n'a pas voulu lui répondre. Alors que le corps de Nel vient d'être retrouvé dans la rivière qui traverse Beckford, leur ville natale, Julia est effrayée à l'idée de revenir sur les lieux de son enfance. De quoi a-t-elle le plus peur ? D'affronter le prétendu suicide de sa sœur ? De s'occuper de Lena, sa nièce de quinze ans, qu'elle ne connaît pas ? Ou de faire face à un passé qu'elle a toujours fui ? Plus que tout encore, c'est peut-être la rivière qui la terrifie, ces eaux à la fois enchanteresses et mortelles, où, depuis toujours, les tragédies se succèdent.
 
Mon avis: Encore une LC réussie avec ma coupinaute De-pages-en-pages ! \o/

Nel vient d'être retrouvée sans vie dans la rivière de Beckford. Julia, sa soeur doit revenir sur les lieux de son enfance pour élever sa nièce désormais orpheline. Mais en arrivant, elle découvre que les choses ne sont pas aussi évidentes. Quiproquos, fantômes du passé, mystères, il va falloir dénouer tout ça pour faire resurgir la vérité.

Comme à chaque début de lecture, on prend ses marques, ses repères. On tâtonne. On apprivoise l'auteur et son écriture, son mode de narration. Ici, chaque chapitre nous fait faire la connaissance d'un personnage, de manière détournée, subtile. Ce qui laisse le mystère s'installer petit à petit. Si bien que l'on ne sait pas où l'on va mais on se laisse guider, en confiance. Et les liens entre chacun se dessinent. Notre jugement sur les uns et les autres se fait dans la foulée. Leur histoire et les secrets qui l'accompagnent se révèlent dans toute leur splendeur et leur noirceur donnant ainsi tout le suspens de l'histoire. On avance en eaux troubles. Et forcément, comme dans tout thriller qui se respecte, les apparences ne sont jamais celles que l'on croit.

L'écriture est simple, facile à suivre. L'enquête progresse pas à pas avec à chaque fois de nouveaux éléments qui viennent relancer l'affaire. Chacun des personnages a des choses à cacher. Et entre eux, la méfiance s'installe. De même que pour nous.

Je dirais que l'histoire se déroule en trois phases. La première où l'on découvre les personnages et leurs liens entre eux. La deuxième où l'intrigue s'installe doucement mais sûrement. Et la troisième explosive. Ce qui donne tout de même de gros écarts de rythme avec un creux au milieu (mais pas d'essoufflement pour autant) et toutes les révélations qui arrivent un peu trop vite, un peu de partout. J'ai eu du mal à tout ingurgiter. Mais pour le coup ça donne une sacrée claque à la fin. Et ce, jusqu'au dernier paragraphe ! Que j'ai relu plusieurs fois histoire d'être sûre d'avoir bien compris ce que je venais de lire...
 
Prochaine lecture: Pressentiments, Katherine Webb

Samedi 5 août 2017 [19:07]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/9782253125273001T.jpg








Titre
: Seul le silence
Auteur: R. J. Ellory
Genre: Polar/Thriller









Quatrième de couverture: Joseph a douze ans lorsqu’il découvre dans son village de Géorgie le corps d’une fillette assassinée. Une des premières victimes d’une longue série de crimes.
Des années plus tard, alors que l’affaire semble enfin élucidée, Joseph s’installe à New York. Mais, de nouveau, les meurtres d’enfants se multiplient…
Pour exorciser ses démons, Joseph part à la recherche de ce tueur qui le hante.
 
Mon avis: Cela faisait tellement longtemps qu'on s'était promis cette LC avec White ! Et bien c'est chose faite. Et autant vous dire qu'on a pas fait les choses à moitié parce que pour moi, c'est... UN COUP DE COEUR !

L'histoire démarre avec Joseph, douze ans, enfant déjà abîmé par la vie dont la descente aux enfers ne fait que commencer. Et sous toutes les formes où elle pourra se présenter.

J'ai eu beaucoup de mal avec l'écriture au tout début mais très vite, je me suis prise au jeu de la narration parce que j'ai compris. Chaque fin de chapitre, ou presque, donne la voix au Joseph du présent, celui qu'il est devenu bien des années plus tard. Et dès le début, on comprend qu'il a trouvé le "tueur d'enfants" et qu'il l'a tué. (Non je ne spoile pas, on l'apprend dans les toutes premières pages.)
Et c'est ainsi que tout peut commencer. On suit la vie de ce jeune garçon que les obstacles ne vont pas épargner. Les meurtres de toutes ces fillettes ne sont que le fil rouge du roman. Ceux qui vont être à l'origine de cette envie de vengeance. Il n'y a pas tellement d'enquête à proprement parlé. On suit le cours de sa vie mais grâce à cette avancée, loin d'être monotone, et aux brefs sauts dans le présent, on voit l'identité du tueur se dessiner devant nous... On sent la haine grandir en lui petit à petit. On sent le suspens, la tension et les soupçons nous envahir. Nos doutes se confirment puis sont réfutés sans arrêt. L'auteur n'a de cesse de nous balader, de nous torturer l'esprit sans jamais que l'on devine le fin mot de l'histoire. Une seule et même idée ne m'a pas quitté du début à la fin. Mais il aurait été trop facile que cela se termine comme ça.

J'ai été littéralement bluffée par l'écriture prenante de ce roman. Cette oppression qui ne nous quitte pas du début à la fin. Et cette machination dans laquelle on est embarqué... Tout est ficelé et maîtrisé à merveille !

La tension est de plus en plus palpable au fil des chapitres. Le passé se rapproche du présent et on sent que l'on va bientôt savoir. Et on s'attend à tout, sauf à ça !
J'ai lu ces 600 pages en 4 jours. Chose qui ne m'arrivait plus depuis des mois...

Que celui ou celle qui a découvert le nom du tueur avant la fin me laisse un commentaire sous cet article...
 
Prochaine lectureAu fond de l'eau, Paula Hawkins
Créer un podcast