http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/81IiuMzsmUL.jpg








Titre
: Angélina, T1: Les mains de la vie
Auteur: Marie-Bernadette Dupuy
Genre: Romance

 



 
/!\ Risque de spoil dans la quatrième /!\


Quatrième de couverture: Pyrénées, 1878. Angélina n'a qu'une ambition depuis qu'elle est petite : devenir sage-femme, comme l’était sa mère, morte tragiquement. Abandonnée par l’homme qu’elle aime alors qu’elle est enceinte, la jeune fille se résigne à confier son enfant à une nourrice afin de pouvoir devenir élève sage-femme à l'hôtel-Dieu Saint-Jacques de Toulouse et obtenir son diplôme. Dans cet établissement réputé, elle rencontre un médecin dont elle devient la femme. Mais sa belle-famille la regarde de haut, et Angélina, malgré l'aisance matérielle dont elle jouit, comprend qu'elle n'est pas faite pour la vie mondaine. Elle décide de retourner dans sa région natale pour y exercer son métier.
 
Mon avis: C'est avec cette deuxième saga que je continue à lire la bibliographie de ma chère MBD...
Ce premier tome a été lu en LC avec ma copinaute De-pages-en-pages et ma meilleure amie Claire viendra nous rejoindre un peu plus tard ;)

Angélina n'a qu'un seul rêve, devenir Sage-Femme, comme sa mère qui lui a transmis l'amour de ce métier au contact des femmes. C'est ainsi qu'elle va tout faire pour s'en donner les moyens. Mais le chemin est long et semé d'embûches. Angélina ne va pouvoir compter que sur elle si elle veut un jour marcher sur les traces de sa mère bien aimée...

Je vais répondre à une de vos question dès maintenant. La première saga que j'ai lu de MBD, L'Orpheline des neiges, est ma préférée. Parce qu'il y a une histoire familiale très intense, des personnages très attachants et une atmosphère envoûtante. Non pas qu'on ne retrouve pas tout ça ici mais peut être un cran en dessous. Et puis L'Orpheline, c'est avant tout une histoire de coeur. Parce que c'est grâce à elle que j'ai découvert cette auteure qui deviendra mon idole.

On retrouve le même mode opératoire que je connais. Plein de personnages liés d'amour ou d'amitié. Des intrus venant semer le trouble. Des histoires et des destinées qui s'entremêlent et qu'on attend de voir évoluer avec la plus grande impatience.
Dans ce premier tome, tout se met en place progressivement. Mais ça nous suffit à nous embarquer et nous attacher. Tous ces personnages deviennent tour à tour notre meilleure amie, notre mère ou notre futur mari. MBD joue sur cette approche pour nous prendre dans ses filets. Leurs devenirs nous concernent et on veut qu'il leur arrive ce qu'il y a de meilleur. Mais ce n'est pas si facile et il va falloir composer avec le bien et le mal.

Ce que je vous ai pas dit, et j'aurais dû commencer par là, c'est qu'il ne faut JAMAIS lire les quatrièmes de couv'. Au risque de vous faire méchamment spoiler. Et vu que les cordonniers sont les plus mal chaussés, c'est ce qu'il m'est arrivé. Avec JUSTE la première phrase de la quatrième du T3 ><
Si je vous dis ça c'est parce que cela a eu des répercussions sur ma lecture... Et je le regrette terriblement. 
Je n'ai pas réussi à m'en défaire puisqu'il concerne un personnage principal. C'est comme ça. Du coup je pense avoir une image différente mais peu importe, je vais devoir faire avec.

Une légère déception cependant. J'aurais souhaité que le côté "sage-femme" soit un peu plus développé. Nous passons très peu de temps à l'école aux côtés d'Angélina. Mais peut être qu'avec le temps, elle nous partagera un peu plus son métier.

J'ai adoré retrouver ce côté chaleureux et enveloppant. Je savais que je ne serai pas déçue, la question ne se pose même plus. Cette saga familiale romancée nous propulse encore dans les méandres des relations humaines avec cette écriture ensorcelante dont seule MBD en a le secret.
Une excellente première impression pour le premier tome de cette deuxième saga qui je n'en doute pas, me réserve encore de très belles heures de lecture...
 
Prochaine lectureDepuis l'au delà, Bernard Werber