"La lecture est une amitié" - Marcel Proust

Samedi 12 mai 2018 [22:29]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/51ZpgUbyfbL.jpg









Titre
: Le temps est assassin
Auteur: Michel Bussi
Genre: Policier









Quatrième de couverture: Été 1989. La Corse, presqu'île de la Revellata, entre mer et montagne. Sur cette route de corniche, au-dessus d'un ravin de vingt mètres, une voiture roule trop vite et bascule dans le vide. Une seule survivante : Clotilde, quinze ans. Ses parents et son frère n'ont pas eu la même chance. 
Été 2016. Clotilde revient pour la première fois sur les lieux du drame, accompagnée de son mari et de sa fille adolescente. Elle veut profiter de ces vacances pour exorciser le passé. C'est au camping dans lequel elle a vécu son dernier été avec ses parents que l'attend une lettre... de sa mère. Vivante ?
 
Mon avis: Encore une LC dans le cadre du Défi des 4 AS. J'avais découvert Bussi avec Un avion sans elle. J'ai un peu moins apprécié celui-ci.

Clotilde a quinze ans quand elle perd du même coup son père, sa mère et son frère dans un accident de voiture dont elle est la seule rescapée. Vingt sept ans plus tard, elle revient sur le lieu de cet accident avec son mari et sa fille. Mais il n'est pas toujours bon de revenir sur les traces du passé...

Si on entre tout de suite dans le vif du sujet avec ce drame, la suite est plus... lente. On fait des allers-retours entre le passé et le futur via la lecture du journal d'enfance de Clotilde par un inconnu qui nous met les nerfs à vif quant à la recherche de son identité. 
Il n'y a pas beaucoup d'actions. Ne vous attendez pas à un page turner avec des rebondissements toutes les cinquante pages. Ça suit son cours. J'ai sûrement été frustrée par ce peu d'avancement. 

Clotilde m'a un peu agacée parfois. Je l'ai trouvé contradictoire entre ses actes et ses valeurs. J'ai même pas trouvé ça touchant. Elle a même été jusqu'à me décevoir sur certains points.
Le reste aussi a manqué de sentiments. J'ai pas ressenti de tendresse ou d'empathie envers les personnages. Et je le regrette fortement parce que ça a laissé une certaine distance, une certaine froideur par rapport à l'histoire.

La fin ne m'a pas transcendée. Je m'attendais à un truc plus dingue. Je m'étais fait plusieurs scénarios, trouvé plusieurs coupables. Mes avis et versions ont changé au court du récit mais pas de grosse révélation pour finir. L'auteur nous balade mais je sais pas, j'ai pas adhéré. 

Une lecture mitigée pour moi. C'était une quatrième qui me donnait envie et dont j'attendais autre chose de la part de Monsieur Bussi.
 
Prochaine lecture: ??

Mardi 8 mai 2018 [21:50]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/511acytkwrl.jpg








Titre
: Harry Potter et la Coupe de feu
Auteur: J.K. Rowling
Genre: Jeunesse / Fantastique








Quatrième de couverture: Harry Potter a quatorze ans et il entre en quatrième année au collège de Poudlard. Une grande nouvelle attend Harry, Ron et Hermione à leur arrivée : la tenue d'un tournoi de magie exceptionnel entre les plus célèbres écoles de sorcellerie. Déjà les délégations étrangères font leur entrée. Harry se réjouit... Trop vite. Il va se trouver plongé au cœur des événements les plus dramatiques qu'il ait jamais eu à affronter.
 
Mon avis: Je continue tranquillement ma LC avec mes trois acolytes et nous voilà rendus au tome 4. J'avais hâte puisque mes souvenirs étaient exacts et c'est bien mon tome préféré ! Mais j'ai dû tomber dans une mauvaise période puisque j'ai eu du mal à me concentrer et je suis passée à côté de plein d'infos :(

Ce tome 4 est mon tome préféré pour plusieurs raisons. Il est dense et très bien équilibré entre les actions et les révélations.
La première c'est que j'adore la Coupe de Feu ! Même si j'avais un souvenir plus long des épreuves, j'ai retrouvé les différents participants et leurs missions avec grand plaisir ! Ça fait du bien une petite piqûre de rappel. J'aime particulièrement la deuxième épreuve pour son originalité et où Harry fait preuve d'une grande générosité.

La deuxième, c'est parce que ce tome marque un tournant dans l'émancipation des personnages. Même si le favoritisme à l'égard d'Harry que j'ai trouvé plus marqué dans ce tome m'a parfois agacée, j'ai trouvé qu'Hermione faisait preuve de courage. Elle s'affirme et prend des décisions seule sans rester sous la coupe de Ron et Harry.

Et puis les différentes révélations sur certains personnages, notamment proches d'Harry n'ont fait que confirmer mon engouement pour ce tome.
J'ai eu beaucoup d'empathie pour Neville dont j'avais oublié l'histoire.

J'avais plus de souvenirs concernant ce tome mais le fait de rafraîchir tout ça m'a beaucoup plu. C'est un tome que je relirai sûrement dans quelques années avec plaisir, de manière isolée, histoire de me replonger dedans et ne pas oublier...
 
Prochaine lectureLe temps est assassin, Michel Bussi
Créer un podcast