"La lecture est une amitié" - Marcel Proust

Samedi 5 août 2017 [19:07]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/9782253125273001T.jpg








Titre
: Seul le silence
Auteur: R. J. Ellory
Genre: Polar/Thriller









Quatrième de couverture: Joseph a douze ans lorsqu’il découvre dans son village de Géorgie le corps d’une fillette assassinée. Une des premières victimes d’une longue série de crimes.
Des années plus tard, alors que l’affaire semble enfin élucidée, Joseph s’installe à New York. Mais, de nouveau, les meurtres d’enfants se multiplient…
Pour exorciser ses démons, Joseph part à la recherche de ce tueur qui le hante.
 
Mon avis: Cela faisait tellement longtemps qu'on s'était promis cette LC avec White ! Et bien c'est chose faite. Et autant vous dire qu'on a pas fait les choses à moitié parce que pour moi, c'est... UN COUP DE COEUR !

L'histoire démarre avec Joseph, douze ans, enfant déjà abîmé par la vie dont la descente aux enfers ne fait que commencer. Et sous toutes les formes où elle pourra se présenter.

J'ai eu beaucoup de mal avec l'écriture au tout début mais très vite, je me suis prise au jeu de la narration parce que j'ai compris. Chaque fin de chapitre, ou presque, donne la voix au Joseph du présent, celui qu'il est devenu bien des années plus tard. Et dès le début, on comprend qu'il a trouvé le "tueur d'enfants" et qu'il l'a tué. (Non je ne spoile pas, on l'apprend dans les toutes premières pages.)
Et c'est ainsi que tout peut commencer. On suit la vie de ce jeune garçon que les obstacles ne vont pas épargner. Les meurtres de toutes ces fillettes ne sont que le fil rouge du roman. Ceux qui vont être à l'origine de cette envie de vengeance. Il n'y a pas tellement d'enquête à proprement parlé. On suit le cours de sa vie mais grâce à cette avancée, loin d'être monotone, et aux brefs sauts dans le présent, on voit l'identité du tueur se dessiner devant nous... On sent la haine grandir en lui petit à petit. On sent le suspens, la tension et les soupçons nous envahir. Nos doutes se confirment puis sont réfutés sans arrêt. L'auteur n'a de cesse de nous balader, de nous torturer l'esprit sans jamais que l'on devine le fin mot de l'histoire. Une seule et même idée ne m'a pas quitté du début à la fin. Mais il aurait été trop facile que cela se termine comme ça.

J'ai été littéralement bluffée par l'écriture prenante de ce roman. Cette oppression qui ne nous quitte pas du début à la fin. Et cette machination dans laquelle on est embarqué... Tout est ficelé et maîtrisé à merveille !

La tension est de plus en plus palpable au fil des chapitres. Le passé se rapproche du présent et on sent que l'on va bientôt savoir. Et on s'attend à tout, sauf à ça !
J'ai lu ces 600 pages en 4 jours. Chose qui ne m'arrivait plus depuis des mois...

Que celui ou celle qui a découvert le nom du tueur avant la fin me laisse un commentaire sous cet article...
 
Prochaine lectureAu fond de l'eau, Paula Hawkins
Par c'era una volta le Samedi 5 août 2017 [22:05]
T'as gagné. Je le sors de ma PAL dès ce soir.
Je reviendrai te dire si j'ai trouvé le nom du coupable avant la fin...
Par Nath le Lundi 7 août 2017 [8:53]
Comme je te l'ai dit il est dans ma Pal depuis... euh... je ne compte plus. Pourquoi en ai je repoussé la lecture ? Je ne sais pas ! Me voici convaincue ce qui corrobore les avis plus que positifs lus ici et là
 

Mettre son grain de sel









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 
Créer un podcast