"La lecture est une amitié" - Marcel Proust

Mardi 24 avril 2018 [15:51]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/Dixpetitsnegres.jpg







Titre
: Dix petits nègres
Auteur: Agatha Christie
Genre: Policier










Quatrième de couverture
: Il se passe quelque chose d'anormal. Les dix personnes conviées sur l'ïle du Nègre en ont la certitude. Pourquoi leur hôte est-il absent ? Soudain, une voix s'élève, accusant d'un crime chaque invité. Commence alors une ronde mortelle, rythmée par les couplets d'une étrange comptine...
 
Mon avis: Lu en LC avec ma coupine Elizewyn. Peut mieux faire...
C'est vrai que j'en avais entendu d'excellents avis. Sauf que moi j'ai pas trouvé ça si dingue...

Dix personnes débarquent sur l'île du Nègre. Invités pour divers prétextes par un certain O'Nyme. Celui-ci est absent et une comptine est inscrite sur tous les murs des chambres...

"Dix petits nègres s'en furent dîner,
L'un d'eux but à s'en étrangler
N'en resta plus que neuf.
 
Neuf petits nègres se couchèrent à minuit,
L'un d'eux à jamais s'endormit
N'en resta plus que huit.
 
Huit petits nègres dans le Devon étaient allés,
L'un d'eux voulut y demeurer
N'en resta plus que sept.
 
Sept petits nègres fendirent du petit bois,
En deux l'un se coupa ma foi
N'en resta plus que six.
 
Six petits nègres rêvassaient au rucher,
Une abeille l'un d'eux a piqué
N'en resta plus que cinq.
 
Cinq petits nègres étaient avocats à la cour,
L'un d'eux finit en haute cour
N'en resta plus que quatre.
 
Quatre petits nègres se baignèrent au matin,
Poisson d'avril goba l'un
N'en resta plus que trois.
 
Trois petits nègres s'en allèrent au zoo,
Un ours de l'un fit la peau
N'en resta plus que deux.
 
Deux petits nègres se dorèrent au soleil,
L'un d'eux devint vermeil
N'en resta plus qu'un.
 
Un petit nègre se retrouva tout esseulé
Se pendre il s'en est allé
N'en resta plus... du tout."
 
 

De quoi installer la psychose. Surtout lorsque le lendemain matin, un premier corps est retrouvé sans vie.

Agatha Christie a sûrement voulu un roman court et efficace. Pas le temps de développer les personnages. Ils sont là mais juste en tant que figurants. Je n'ai eu aucune affinité avec eux. Pas de développement et puisque nous avions à peine le temps de les connaître, cela a rendu chaque meurtre totalement dénué de compassion. Et puis leur nombre au départ n'a pas aidé à s'y retrouver...

L'histoire va très vite mais j'ai eu du mal à avancer pour autant. Les meurtres s'enchaînent, quelques blablas entre deux mais pas de quoi casser quatre pattes à un canard.
Pour une fois, j'avais deviné le "truc" même si d'accord, c'était bien trouvé à la base.

Je reste sur ma faim avec cette lecture dont j'attendais un peu plus quand même...
 
Prochaine lectureDans la cave, Minette Walters

Lundi 23 avril 2018 [21:32]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/couv20475892.jpg









Titre
: Illusion tragique
Auteur: Gilda Piersanti
Genre: Thriller







Quatrième de couverture: En ce torride mois d'été romain, le petit Mario, dix ans, ne monte pas sur la terrasse de son immeuble pour y prendre l'air, mais pour épier son voisin du dernier étage, monsieur Ruper, un homme sans histoire qui vit seul et mène une vie rangée. Personne ne lui connaît la moindre relation, personne ne l'a jamais vu rentrer chez lui accompagné, et pourtant... Tous les soirs, Mario l'observe dans sa baignoire en train de coiffer et de savonner une très jolie jeune femme.
 
Mon avis: Ça donne envie n'est ce pas ? Bon, moi je ressors un peu mitigée parce que si le résumé a l'air complètement dingue, il nous présente en fait qu'une infime partie du livre.

L'histoire débute comme dit, avec ce petit garçon qui espionne ce voisin et qui voit cette femme... Et puis tout s'emballe jusqu'au drame. Ensuite on part sur une histoire parallèle sous forme d'aparté mais les deux se rejoignent et vont l'un dans l'autre.
Vous m'suivez ? Dur dur de vous en parler sans spoiler !

Mais sachez que le tout est un peu glauque et dérangeant... On a du mal à comprendre les choix de Mario. Mais ils sont justifiés de son point de vue d'enfant. 
Le livre est divisé en plusieurs parties donc on suit l'évolution des personnages. Pas de grandes actions ni de grands rebondissements à prévoir mais une ambiance de fond gênante.

Et puis la fin arrive et une surprise de plus.
Je dois avouer que je m'attendais à autre chose. Un thriller voyeuriste malsain mais il n'en est rien. Le principal du livre n'est pas là du tout et l'histoire commence après. Même si on reste dans une ambiance obscure, on va pas au fond de la noirceur humaine. C'était mignonnet mais j'ai connu mieux...
 
Prochaine lectureDix petits nègres, Agatha Christie

Dimanche 22 avril 2018 [21:41]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/51JS4IypYL.jpg









Titre
: La chambre des merveilles
Auteur: Julien Sandrel
Genre: Contemporain








Quatrième de couverture: Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère, Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet.
Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis. En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet  sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de  toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait  vivre au cours de sa vie.
Thelma prend une décision: page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à  revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait. Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on  a presque quarante ans…
 
Mon avis: J'ai été attirée par cette couverture pleine de couleurs, pleine de vie. Il était pas question que je le lise de suite pourtant il allait très bien avec le challenge du nettoyage de printemps alors pourquoi pas...

Thelma et son fils Louis vivent tous les deux depuis toujours. Ce jour là, débordée par son boulot une fois de plus, elle ne prête pas attention à son fils. Alors Louis lance son skate à pleine allure, traverse la route et se fait percuter par un camion... Ensuite c'est le coma, le désespoir, l'enfer. Thelma retrouve dans la chambre de son fils son "carnet des merveilles". Celui où il a écrit tous ses rêves. Alors si Louis ne peut pas les réaliser, c'est Thelma qui va s'en charger...

Je me suis retrouvée embarquée dans une aventure un peu folle mais tellement magique ! Thelma n'a pas froid aux yeux. Elle n'hésite pas un seul instant à se lancer corps et âme dans ce projet un peu fou. Même si Louis lui donne du fil à retordre. Sur son passage, elle va vivre des moments extraordinaires, se retrouver dans des situations cocasses, faire des rencontres inattendues et ... vivre. Sa seule motivation: Son fils. C'est pour lui qu'elle fait tout ça. Mais il faut dire ce qui est, Thelma en profite aussi. Grâce à son fils elle va se révéler, s'épanouir. Et ce qu'elle s'apprête à vivre est juste inespéré, hors norme.
J'ai adoré ses aventures, je me suis éclatée, je suis passée par toutes les émotions et je suis ravie qu'elle ait vécu tout ça. C'était tout ce qui pouvait lui arriver de mieux.

Il y a juste une petite chose qui me chagrine mais ça passe assez vite si on pense à l'amour de Louis pour sa maman...
Thelma a vécu tout ça au profit et au détriment de Louis (Ce qui fatalement l'efface et l'écarte un peu de l'histoire. Heureusement, il faisait quelques apparitions où il nous rassure sur ce qu'il pense de tout ça.) Mais grâce à son fils, elle s'est aussi épanouie. Donc c'est une relation forte qui a été bénéfique à tous les deux...

La fin est aussi inattendue qu'émouvante. Par son procédé narratif mais aussi par le devenir des personnages. Je me suis demandée longtemps si l'auteur avait fait le choix de faire mourir Louis ou pas. On les imagine sans mal. Tout est dit. On referme le livre avec ce sentiment d'accomplissement. 

Vous l'aurez compris ou pas mais pour moi... c'est sans aucun doute un coup de coeur !
 
Prochaine lectureIllusion tragique, Gilda Piersanti

Jeudi 19 avril 2018 [21:49]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/91sFiXPLA0L.jpg









Titre
: Enfermés
Auteur: Marine Sheridan
Genre: Thriller









Quatrième de couverture: Ils sont jeunes, ne se connaissent pas et sont enfermés dans une maison isolée de tout sans aucune possibilité de fuite.
 
Qui les y a enfermés ?
Et surtout, pourquoi ?
 
Mon avis: Petit livre lu en un après-midi. C'était fort sympathique !

Ils sont dix, ils sont jeunes et ils sont surtout enfermés. Aucun d'eux ne se connaisse. Derrière les murs, on les observe et on leur donne des ordres. Et gare à ceux qui voudraient se rebeller. 

C'est un véritable huis clos de torture dans lequel on atterrit en même temps que Maëlys, celle de qui on sera la plus proche puisque le prologue se fait par son enfermement. Très vite ils se rendent compte qu'il y a des caméras et des micros. On les voit et on leur parle à travers une télé. Et de temps en temps, on leur donne des missions à accomplir. Et ils n'ont pas le choix que de s'exécuter. Certains ont essayé, de protester...
Alors forcément, on se met à psychoter. Y-a-t-il un complice ? Et puis il y a de quoi devenir fou... Alors entre amitié, amour et folie, la barrière est fine.

J'ai beaucoup aimé le principe. Et l'histoire en elle même. C'était plutôt bien mené. Pas extraordinaire non plus mais j'ai eu de quoi me faire mon film bien glauque. J'ai apprécié.
Par contre... que de vulgarité et de fautes d'orthographe... ! J'ai rarement vu ça. J'avais les yeux qui piquaient !

Mise à part ça, c'était assez court alors j'ai vraiment pu m'immerger et le lire d'une traite. Glaçant !
 
Prochaine lectureLa chambre des merveilles, Julien Sandrel

Jeudi 19 avril 2018 [15:43]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/5109QMqRrL.jpg








Titre
: Le palais de glace
Auteur: Tarjei Vesaas
Genre: Contemporain









Quatrième de couverture: Dans un paysage de légende façonné par le froid et la glace, au coeur de l'interminable automne norvégien, deux fillettes se découvrent et se reconnaissent. Siss et Unn, Unn et Siss. De caractère apparemment opposé, elles s'attirent et se troublent, jusqu'au soir où, les yeux plongés dans un même miroir, elles scellent un pacte, un lien aussi indéfectible qu'inexplicable, ténu comme un cristal de givre et puissant comme le palais de glace figé au pied de la cascade. Le lendemain, Unn disparaît... 
 
Mon avis: Je me souviens du jour où je suis tombée sur ce livre, par hasard, à la librairie. Il m'avait fort attirée et puis quelque temps plus tard, je l'ai trouvé en numérique.

Siss et Unn sont dans la même classe. Unn vient d'arriver et déjà quelque chose d'électrique se passe entre les deux fillettes. Une onde amicale qui se passe de grands mots. Puis vient la rencontre, le dialogue et l'invitation. Le pacte de l'amitié est scellé. Mais le lendemain, Unn disparaît sans un mot.

Dès le début, j'ai senti une ambiance particulière se dégager de ce livre. C'était à la fois dérangeant et poétique. Je me suis sentie mal à l'aise en présence des deux amies. Et ça va perdurer tout le long du récit...
Tout se passe sur la base du mystère, du non dit. Et c'est parfois pesant. Leur amitié ne dure pas bien longtemps mais Siss va se retrouver désemparée. Il y a la déprime, le regard des camarades, la détresse de ses parents. Mais on n'en parle jamais. On passe à côté. Mais c'est bien là, bien présent.

Siss m'a touchée. Son chagrin est sérieux face à la disparition de son amie. On confronte l'adulte et l'enfant. On lui laisse vivre ses secrets. Tout le monde sait mais personne n'ose dire.
C'est un livre touchant, mystérieux et décalé. Qui nous raconte la tristesse enfantine.
 
Prochaine lectureEnfermés, Marine Sheridan
Créer un podcast