"La lecture est une amitié" - Marcel Proust

Lundi 25 juin 2018 [21:52]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/812cqYuf30L.jpg







Titre
: Deux jours avec lui
Auteur: M-A Chabarni
Genre: Érotisme








Quatrième de couverture: Elle a 26 ans, un nouveau corps, une nouvelle maison et une furieuse envie de profiter de la vie. Il en a 28, il est militaire, bisexuel et curieux. Tous les deux s'abordent et se chauffent sur Internet. Ils conviennent de passer un week-end entier au lit, puis de ne jamais se revoir. Mais en se mettant à nu devant cet inconnu aussi beau que sensuel, la narratrice ne s'attend pas aux bouleversements que cette relation va provoquer chez elle... 
 
Mon avis: J'aime toujours autant recevoir des livres érotiques qui viennent ponctuer mes autres lectures...

Ce récit est autobiographique. Il raconte l'histoire d'une jeune femme de 26 ans qui souhaite connaître le sexe. C'est ainsi qu'elle rencontre, sur un site, un homme, militaire et bisexuel, lui aussi avide d'expériences sexuelles. Il lui propose de passer un weekend entier au lit avec elle et ensuite, chacun repart de son côté...

J'ai beaucoup apprécié cette démarche d'autobiographie. Signe que cette expérience a dû compter pour la narratrice et qu'elle n'est pas donnée à tout le monde de vivre.
C'est bien exposé. Avec sincérité et tendresse. Malgré la brutalité qu'elle veut donner au contexte.

Le roman est bien équilibré. Elle nous expose brièvement le contexte et la vie respective des deux protagonistes. Puis vient la rencontre, d'abord virtuelle puis réelle, celle qui tarde et ne fait qu'augmenter le désir et l'envie. Les solutions à l'attente nous font patienter aussi.
Les scènes sexuelles sont tout ce qu'il y a de plus explicite, on s'y croit, on imagine. On rentre dans la confidence et on se fait discret, pour ne pas être vu et leur laisser leur intimité.
Ca manque de diversité sexuelle mais c'est la réalité, c'est leur histoire...

On attend la fin. C'est raconté de manière très brut mais à la fois très pudique. On sent le coeur de femme qui s'exprime malgré tout.
Pas d'attachement on avait dit.. ? ;)

Merci aux éditions La Musardine pour cette lecture !
 
Prochaine lecture: Silver Water, Haylen Beck

Lundi 11 juin 2018 [21:56]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/91GbW9RY4L.jpg









Titre
: Harry Potter et l'Ordre du Phénix (T5)
Auteur: J.K. Rowling
Genre: Jeunesse / Fantastique








Quatrième de couverture: À quinze ans, Harry entre en cinquième année à Poudlard mais il n'a jamais été aussi anxieux. L'adolescence, la perspective des examens et ces étranges cauchemars... Car Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom est de retour. Le ministère de la Magie ne semble pas prendre cette menace au sérieux, contrairement à Dumbledore, le directeur du collège de Poudlard. La résistance s'organise alors autour de Harry qui va devoir compter sur le courage et la fidélité de ses amis de toujours...
 
Mon avis: Déjà le tome 5 ! J'en reviens pas ... La descente fut rude après un T4 magistral mais ça m'a fait du bien quand même ^^

/!\ Attention risque de spoil /!\

Voldemort est de retour. Mais pas tout le monde y croit ou ne veut y croire. Harry ne peut donc compter que sur ses amis pour l'aider à surmonter ses craintes.

J'ai découvert un côté obscur d'Harry dans ce tome. D'abord jaloux de ses deux camarades qui deviennent préfets et pour son dénigrement vis à vis de Ginny qui le remplace pour le Quidditch... Je ne le voyais pas si méchant. Mais a-t-il ses raisons ?
Ombrage nous met les nerfs à rude épreuve dans ce tome mais les gentils triomphent toujours et j'ai bien aimé sa... "chute".

La fin est assez poignante. Le dialogue entre Dumbledore et Harry m'a touchée. Ce dernier ayant été affecté de son abandon vis à vis de Dumbledore. Mais là encore il lui explique ses raisons. Il lui rappelle la différence entre lui et Voldemort. Ce côté humain qui fait de lui un homme. Et l'annonce de la prophétie nous laisse imaginer que nous ne sommes pas au bout de nos surprises ^^

J'ai trouvé le combat final au Ministère un peu ridicule... Avec tous ces sorts jetés à droite à gauche.
Il m'a manqué tous ces actions, cette plongée dans le monde fantastique d'Harry Potter...
Et suis-je folle ou pas mais j'aime toujours autant ma petite Luna Lovegood *_*

Plus que 2 tomes... !
 
Prochaine lecture: ??

Jeudi 7 juin 2018 [18:39]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/51pfvfHBzXL.jpg









Titre
: Les enfants du brouillard
Auteur: Cheryl Kaye Tardif
Genre: Thriller 







Quatrième de couverture
: Sadie O'Connell est écrivaine, auteur de best-sellers, et heureuse mère d’un petit garçon. Mais sa vie est sur le point de sombrer dans le chaos. Quand Sam, son fils de six ans, est enlevé par un kidnappeur en série, elle manque de perdre la raison. Mais ce ne sont pas seulement la peur et le chagrin qui la torturent : c’est la culpabilité. Seule Sadie sait à quoi ressemble le kidnappeur. Et elle ne peut en parler à personne. Car si elle le fait, son fils lui sera renvoyé « en petits morceaux sanglants ».
 
Quand le mari infidèle de Sadie tombe par hasard sur le portrait qu’elle a esquissé du ravisseur, il met en branle une série d’évènements horribles qui font basculer l’univers de la jeune femme. Sa descente dans l’alcoolisme entraîne d’étranges apparitions et un face à face avec le monstre qui a enlevé son fils – un homme auquel on ne connaît qu’un nom : le Brouillard.
 
Mon avis: Deuxième livre choisi par ma binômette pour le challenge Pioche ! Un thriller cette fois.

Sadie est dans une mauvaise passe avec son mari. Ensemble, ils ont eu un petit garçon. Le jour où celui-ci est enlevé sous les yeux de sa mère, leurs mondes s'écroulent définitivement. Sadie a vu le tueur mais il lui est impossible d'en parler parce que sinon, il lui sera renvoyé "en petits morceaux sanglants".

Malgré certaines longueurs, j'ai apprécié ma lecture. C'est un thriller qui se lit tranquillement. Sans énormément de rebondissements mais on est emporté par le suspens de la fin. Comment tout cela va-t-il se terminer ? Sam est-il vivant ?
J'ai eu de l'admiration pour la force de cette maman coincée entre l'envie de sauver son fils, la terreur et ses problèmes conjugaux. Comme elle, j'ai eu de l'espoir jusqu'au bout...
Il n'y a pas proprement d'enquête donc pas tellement d'avancées, de surprises, de rebondissements ou que sais-je encore. Puisque c'est Sadie qui tente seule, de se faire justice. Mais on part dans des chemins que l'on a pas l'habitude de côtoyer dans les thrillers et je me suis plutôt laissée guider. Et ça donne quelque chose de nouveau et accrocheur.

C'est un livre à lire sans grande attente mais qui se lit très bien quand même !
 
Prochaine lectureHarry Potter et l'Ordre du Phénix (T5), J.K. Rowling

Mardi 29 mai 2018 [13:07]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/couv10314888.jpg









Titre
: Les amants de l'été 44
Auteur: Karine Lebert
Genre: Romance / Historique








Quatrième de couverture: Gemma est une jeune New-Yorkaise vive, séduisante, pragmatique, travaillant avec passion dans l'entreprise familiale de produits alimentaires. A la mort de sa mère, en 2000, elle découvre que sa "vraie" grand-mère était française ; elle décide alors de partir, seule, sur ses traces. Ce voyage à la recherche de ses origines la conduit en Normandie. En sillonnant la région, Pont-l'Evêque, Le Havre, Barfleur, Colleville, l'Américaine recueille les témoignages de ceux qui ont connu Philippine. Tout commence en 1944, quand, en faisant du marché noir à Deauville, la jeune Normande rencontre Ethan, un GI, cajun de Louisiane. Deux destins de femmes, deux continents, deux époques... L'une est en quête, la seconde se raconte. Gemma trouvera un nouveau sens à sa vie et comprendra comment Philippine a payé le prix de sa liberté. Avec en filigrane cette question douloureuse : pourquoi a-t-elle abandonné sa fille aux Etats-Unis ?
 
Mon avis: C'est ma binômette Taveera qui m'a pioché ce livre pour notre challenge. Je venais juste de l'acquérir ^^

Gemma, petite fille de Philippine va apprendre son existence et partir sur ses traces après la mort de sa propre mère pour comprendre l'histoire de sa famille et répondre à toutes ses interrogations.

Le récit est en alternance entre passé et présent, ce qui nous permet de suivre Philippine et Gemma. Nous sommes en pleine Seconde Guerre Mondiale. 
Honnêtement, je n'ai pas été conquise par cette histoire. Malgré le contexte de la guerre que j'aime beaucoup habituellement, les secrets de famille, la quête d'identité... Tout était réunit pour me faire apprécier cette lecture. Malheureusement, je n'ai pas accroché. J'ai trouvé le récit long, sans contenu, sans avancée et sans aucune répercussion ou si peu sur le présent.
Malgré un voyage géographique et ancestral je n'ai pas été sensible à l'histoire de ces deux femmes.... Et je le regrette quand je vois que d'autres ont pu apprécier cette histoire...
 
Prochaine lectureLes enfants du brouillard, Cheryl Kaye Tardif

Samedi 12 mai 2018 [22:29]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/51ZpgUbyfbL.jpg









Titre
: Le temps est assassin
Auteur: Michel Bussi
Genre: Policier









Quatrième de couverture: Été 1989. La Corse, presqu'île de la Revellata, entre mer et montagne. Sur cette route de corniche, au-dessus d'un ravin de vingt mètres, une voiture roule trop vite et bascule dans le vide. Une seule survivante : Clotilde, quinze ans. Ses parents et son frère n'ont pas eu la même chance. 
Été 2016. Clotilde revient pour la première fois sur les lieux du drame, accompagnée de son mari et de sa fille adolescente. Elle veut profiter de ces vacances pour exorciser le passé. C'est au camping dans lequel elle a vécu son dernier été avec ses parents que l'attend une lettre... de sa mère. Vivante ?
 
Mon avis: Encore une LC dans le cadre du Défi des 4 AS. J'avais découvert Bussi avec Un avion sans elle. J'ai un peu moins apprécié celui-ci.

Clotilde a quinze ans quand elle perd du même coup son père, sa mère et son frère dans un accident de voiture dont elle est la seule rescapée. Vingt sept ans plus tard, elle revient sur le lieu de cet accident avec son mari et sa fille. Mais il n'est pas toujours bon de revenir sur les traces du passé...

Si on entre tout de suite dans le vif du sujet avec ce drame, la suite est plus... lente. On fait des allers-retours entre le passé et le futur via la lecture du journal d'enfance de Clotilde par un inconnu qui nous met les nerfs à vif quant à la recherche de son identité. 
Il n'y a pas beaucoup d'actions. Ne vous attendez pas à un page turner avec des rebondissements toutes les cinquante pages. Ça suit son cours. J'ai sûrement été frustrée par ce peu d'avancement. 

Clotilde m'a un peu agacée parfois. Je l'ai trouvé contradictoire entre ses actes et ses valeurs. J'ai même pas trouvé ça touchant. Elle a même été jusqu'à me décevoir sur certains points.
Le reste aussi a manqué de sentiments. J'ai pas ressenti de tendresse ou d'empathie envers les personnages. Et je le regrette fortement parce que ça a laissé une certaine distance, une certaine froideur par rapport à l'histoire.

La fin ne m'a pas transcendée. Je m'attendais à un truc plus dingue. Je m'étais fait plusieurs scénarios, trouvé plusieurs coupables. Mes avis et versions ont changé au court du récit mais pas de grosse révélation pour finir. L'auteur nous balade mais je sais pas, j'ai pas adhéré. 

Une lecture mitigée pour moi. C'était une quatrième qui me donnait envie et dont j'attendais autre chose de la part de Monsieur Bussi.
 
Prochaine lecture: ??
Créer un podcast