"La lecture est une amitié" - Marcel Proust

Mardi 13 février 2018 [11:57]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/41sJpMyZx2L.jpg









Titre
: Folie d'une femme séduite 
Auteur: Susan Fromberg Schaeffer
Genre: Drame / Historique









Quatrième de couverture: Vermont, fin du XIXe siècle. Agnès Dempster est une jeune femme incroyablement belle, dotée d'une personnalité fortement complexe, mal aimée par une mère qui lui préfère sa sœur aînée disparue, choyée par une grand-mère fantasque partie trop vite. Lorsqu'elle rencontre Frank, elle se donne à lui, corps et âme, sans concession. C'est le début de sa lente descente dans la passion, dans la folie amoureuse. Jusqu'à la chute.
 
Mon avis: Cela faisait un moment que je voulais lire ce petit pavé de plus de 1 000 pages. Profitant d'un temps propice à la lecture immersive de ce roman, je m'y suis attaquée. Quelle lecture !

Ce roman est inspiré de fait réel. Nous sommes fin des années 1 800. Agnès Dempster grandit dans un contexte difficile auprès de sa famille. À l'âge de 16 ans, elle fait la rencontre de Franck Holt dont elle tombe éperdument amoureuse. Jusqu'à en perdre la raison. Jusqu'à la folie.

L'histoire est divisée en plusieurs parties. L'avant rencontre, la rencontre, la descente aux enfers et l'après. Je ne peux pas vous en dire plus sans spoiler mais elle est écrite par Agnès en personne sous forme de lettre à Margaret, une amie très chère.
On en oublierait presque par qui est raconté l'histoire. C'est parfois déroutant parce qu'Agnès nous relate des faits authentiques qui ont eu lieu avant sa naissance. Le lecteur est quelque peu influencé par le point de vue d'Agnès mais cette dernière tente de rester le plus objective possible.

Elle nous décrit sa vie, sa famille, son mode de vie et on se rend compte dans un premier temps qu'elle a grandit dans un environnement difficile. Mal aimée donc malmenée, il lui est difficile de se construire une identité saine. Puis vient sa rencontre avec Franck, qu'elle nous décrit de manière objective et inconditionnelle. Jusqu'au jour où elle perd pied. Pour moi, il n'y a pas vraiment eu de rupture, tout s'est installé de manière sournoise, progressive avec les bases fragiles qu'on lui a connu. Des événements marquants dans sa relation sont venus l'affaiblir petit à petit jusqu'au trop plein. 

Le thème de l'amour et la folie ne sont pas traités de manière conventionnelle. Il y a de la manipulation et des circonstances aggravantes. Rien n'est arrivé au hasard. On ne tombe pas dans le côté hystérie comme on pourrait le croire. C'est impressionnant de voir dans quel état peut se mettre l'être humain jusqu'à s'auto-détruire. Sans capacité de pouvoir se raisonner et rebondir pour se sauver.

Vers la fin du roman, le lecteur se met à douter. On se demande si c'est nous qui ne sommes pas fou. J'ai été totalement happée, je me suis laissée bercer par l'histoire et la personnalité complexe d'Agnès. Celle de Franck est tout aussi absurde. Manipulateur invétéré, il a largement sa part de responsabilité dans tout le processus de dégradation d'Agnès.

Ce roman est apparemment reconnu comme livre culte de la littérature féministe. Il est très intéressant et complet du point de vue psychologique et de voir comment le thème de la folie est traité et perçu à la fin des années 1 800. Et le titre du livre prend tout son sens.

Après cinq jours de lecture en immersion totale, je me pose encore cette question principale: Agnès Dempster, victime ou coupable de l'Amour ... ?
Je vous laisse juger par vous même...
 
Prochaine lectureUne vie si convenable, Ruth Rendell
Par June histoire de plumes le Dimanche 18 février 2018 [15:41]
Un livre sur la folie de 1000 pages ?! Quelle motivation ma Kyradieuse ! En même temps après avoir lu ton avis, ce livre me paraît vraiment intéressant à bien des titres, la folie, la passion, les années 1800 ... Merci pour ce partage !
 

Mettre son grain de sel









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 
Créer un podcast