"La lecture est une amitié" - Marcel Proust

Dimanche 25 septembre 2016 [18:28]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/41V4OGcqCL.jpg






Titre
: Le cherche bonheur
Auteur: Michael Zadoorian
Genre: Contemporain












Quatrième de couverture: Pour John et Ella, soixante ans de mariage au compteur, c'est l'heure de la grande évasion ! Bravant l'interdit familial et médical, ils quittent Detroit à bord de leur camping-car, direction la Californie, via la mythique route 66. L'un a la mémoire qui flanche, l'autre le corps en déroute, mais il n'est jamais trop tard pour partir à la conquête de son bonheur !
 
Mon avis: Livre lu en LC avec De-pages-en-pages.

John et Ella décident un beau jour de partir avec leur camping-car qu'ils surnomment tout naturellement "Le cherche bonheur". Sur la route, bien des choses les attendent. Mais ce voyage, c'est aussi celui de toute leur vie.

John et Ella sont des personnages bien rigolos. John a la mémoire qui lui fait défaut et Ella, c'est son corps qui ne tient plus très bien. Quoi de plus naturel à 80 ans ? Mais ce n'est pas cela qui va arrêter nos octogénaires, au contraire bien décidés à profiter de leur vieillesse de manière tout à fait originale.
Sur la route, on vit avec eux les périples ordinaires d'un voyage extraordinaire. Ceux ci rajoutés à la difficulté de l'âge. On nous entraîne avec humour et jovialité dans une belle aventure. Parsemés de leurs souvenirs de vie, on est touché.

J'ai retrouvé l'ambiance propre de ces livres avec des personnages âgées. À la fois doux-amer, ces deux rigolos n'ont pas fini de nous en faire voir. Ils sont attachants. Leur couple est tout ce qu'il y a de plus beau.

Ce road trip plein de péripéties, d'amour et de souvenirs d'une vie passée à deux est une vraie quête du bonheur. 
Une belle leçon de vie.
 
Prochaine lectureTa vie contre la mienne, Lisa Scottoline

Mardi 20 septembre 2016 [18:51]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/81wqczQgw1L.jpg








Titre
: Quand souffle le vent du nord
Auteur: Daniel Glattauer
Genre: Contemporain/Epistolaire









Quatrième de couverture: Un homme et une femme. Ils ne se connaissent pas mais échangent des mails. Jusqu'à devenir accros. Jusqu'à ne plus pouvoir se passer l'un de l'autre, sans se rencontrer pour autant... 
 
Mon avis: Encore un livre offert par mon gentil libraire. Encore une merveilleuse découverte pas loin du coup de coeur !

Emmi et Leo ne se connaissent pas, mais après une erreur d'adresse mail, ils commencent à s'échanger des mails. De manière tout à fait banale au début jusqu'à se laisser aller. Un peu trop loin. Un peu trop fort.

Ce roman est composé uniquement des échanges de mails entre Leo et Emmi. De manière plus ou moins rapprochée. Ainsi on est embarqué dans cet échange, dans cette liaison naissante mais sans jamais se rencontrer, sans jamais commettre l'irréparable.
C'est un véritable page-turner. Une réponse en appelle une autre et notre curiosité est mise à rude épreuve !

Au fil de la conversation, on en apprend un peu plus sur les deux personnages, on s'immisce dans leur intimité respective. Les mystères se lèvent, les personnalités se dévoilent et j'ai été particulièrement surprise de la façon dont vont évoluer les choses. Et on se met petit à petit à la place de l'un et l'autre. On attend, on s'impatiente, on vibre, on s'énerve, on s'apaise, on...
Emmi a un fort caractère, Je n'ai pas toujours aimé ni été d'accord avec ses manières et ses façons de réagir face aux provocations. Elle prend le dessus mais Leo n'est pas en reste. Ils jouent l'un avec l'autre. Leur relation est comme toutes les autres: Unique. Ils y mettent du piment et on ne s'ennuie jamais !

En somme, un super roman qui n'a pas fini de vous surprendre et de vous émoustiller.
Vite la suite !
 
Prochaine lectureLe voyeur du Yorkshire, Peter Robinson

Mercredi 14 septembre 2016 [11:51]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/815PEq1PaKL.jpg







Titre
: Une promesse
Auteur: Sorj Chalandon
Genre: Contemporain











Quatrième de couverture: Nous sommes en Mayenne, une maison à l'orée d'un village. Tout est silencieux, les volets sont fermés et la porte close. Nuit et jour pourtant, sept amis en franchissent le seuil. Les uns après les autres, chacun son tour et chacun sa tâche. S'accomplit ainsi le serment de sept âmes vives à deux âmes sombres : la parole donnée pour retarder le deuil.
 
Mon avis: Pour poursuivre mon marathon, il me fallait une petite lecture. Petite lecture certes, mais pas légère pour autant.

Ce livre, c'est l'histoire de sept ami(e)s qui, tour à tour, rendent visite à Etienne et Fauvette. Sans jamais voir ni parler aux propriétaires de cette charmante demeure...

Chacun son rôle, chacun sa place. Dans ce cercle amical où chacun accompli sa mission, au centre, il y a Etienne et Fauvette. Ce couple qui semble avoir marqué la vie de chacun. Ils se rassemblent pour continuer à faire vivre ces âmes obscures.
C'est livre c'est bien plus qu'une promesse. C'est une histoire d'amour, d'amitié, de deuil et de ... survie.

Devant nous se déploie ce ballet incessant où toute communication n'existe qu'en silence.

J'ai été touchée par chacun des personnages. Comment chacun s'inscrit dans cet ensemble. Comment les amitiés se racontent. Une promesse que l'on s'acharne à respecter, de peur de briser les liens, de faire disparaître les souvenirs. Jusqu'au jour où...
 
Prochaine lectureManhattan Freud, Luc Bossi

Lundi 29 août 2016 [17:53]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/716wVEvg1L.jpg








Titre
: Les heures lointaines
Auteur: Kate Morton
Genre: Contemporain










Quatrième de couverture: Lorsqu'elle reçoit une lettre avec cinquante ans de retard, Meredith Burchill plonge dans un passé oublié. Elle se souvient de ce mois de septembre 1939 où elle a été évacuée de Londres et envoyée chez des aristocrates du Kent. Elle se souvient, mais ne veut pas en parler. 
Décidée à en savoir davantage, Edith, sa fille, se rend dans le Kent, au château de Milderhurst, cette étrange demeure pleine de portes condamnées et de passages secrets...
 
Mon avis: J'ai découvert Kate Morton l'année dernière avec Le jardin des secrets. Livre qui m'avait totalement envoûtée. J'avais alors voulu poursuivre à découvrir l'auteure et le résumé de celui-ci m'a beaucoup plu.

Meredith cache un lourd passé à sa fille, Edie. Lorsque cette dernière est témoin de l'ouverture de la lettre, en retard de cinquante ans, qui semble bouleverser sa mère, elle décide de se rendre au Kent, dans ce vieux château où Meredith a passé une grosse partie de son enfance. Que s'est-il passé là bas il y a tant d'années ?

Le résumé m'a totalement conquise. Je suis rentrée dans ma lecture avec ce sentiment d'ambiance malsaine, glauque et mystérieuse. Des secrets de famille, un château lugubre, trois soeurs âgées qui semblent y vivre en vase clos, un mystérieux manuscrit littéraire... Tout ceci laissaient présager une lecture souterraine. 

Et puis finalement, rien n'est entretenu et rien n'a décollé. Ou presque. Edie part enquêter sur les traces de sa mère. D'abord incognito puis bien vite, elle se dévoile. Toutes les réponses à ses questions sont amenées sous forme de flash-back mais finalement on en apprend peu sur l'enfance de Meredith, sa mère, et des trois jeunes filles qui ont partagé son enfance.
Je m'attendais à plus de sournoiseries, de secrets, d'enveloppement et de manipulations de la part de l'auteure. 
Disons qu'il y en a, du mystère, des secrets, des cachotteries mais je ne me suis pas sentie absorbée par la lecture et cette ambiance pesante que j'attendais.

Et toutes nos réponses arrivent d'un coup, servies sur un plateau doré. Ca arrive de nulle part, sans crier gare. Alors oui on est quand même soufflé par ces révélations pour le moins surprenantes mais j'aurais aimé que l'auteure joue davantage sur le suspens, l'angoisse et le caractère sinistre des personnages et du décor.

Un avis partagé donc, pour un livre qui avait un sacré potentiel. Un fond tout de même intéressant mais peu poussé à l'extrême au niveau de la mise en forme.
 
Prochaine lectureEmma, Jane Austen

Mercredi 17 août 2016 [3:32]

http://a-livre-ouvert.cowblog.fr/images/Chronique2/9782352873167G220x352.jpg








Titre
: Le refuge aux roses
Auteur: Marie-Bernadette Dupuy
Genre: Contemporain









Quatrième de couverture: Lors d'un séjour à Pompadour, en Corrèze, le hasard conduit Margaret Williams, une Américaine, devant une propriété croulant sous les roses.
Irrésistiblement attirée, elle frappe à la porte. Une belle femme d'âge mûr lui ouvre. Sylvie est pâle, elle semble fatiguée et vulnérable, mais arbore un sourire avenant. Charmée par le fort accent de la visiteuse, elle l'invite à prendre le thé.
Comme si elle avait attendu Margaret depuis toujours, elle se met à lui raconter qu'à l'âge de 17 ans elle est partie en Louisiane et y a rencontré Jack, un homme marié aussi séduisant qu'énigmatique.
Intriguée, l'Américaine accepte la proposition de Sylvie qui l'invite à venir chaque jour écouter son histoire - celle d'un amour hors du commun.
Mais très vite, Margaret sent que son hôtesse lui cache quelque chose...
 
Mon avis: Après avoir découvert M-B Dupuy avec une saga dont je n'ai plus à vanter les mérites, j'ai voulu la découvrir avec un one-shot. Et bien elle persiste et signe !

Le refuge aux roses, c'est une histoire d'amitié, entre Margaret et Sylvie. Une histoire d'amour, entre Jack et Sylvie. L'histoire d'une vie.
Lorsqu'on pousse la porte du refuge aux roses, on entre dans l'intimité de Sylvie. On s'assoit sagement aux côtés de Margaret avec une bonne tasse de thé bien chaude et on se laisse conter l'Histoire. La vie amoureuse de cette quinquagénaire abîmée prématurément par le temps...
Et les émotions nous envahissent.

Ce récit plein d'amour et de tendresse mais aussi de blessures et de désillusions nous berce au fil des pages. Il nous happe et nous fait oublier notre vie quelques instants pour se pencher sur celle de Sylvie.
Je me suis prêtée au jeu de la narration et me suis enveloppée de toute cette générosité.

Ce petit roman assez court est digne d'un conte de fées. Mais un conte de fées n'existe pas sans secrets, sans épines et sans ... magie.
 
Prochaine lectureParle-moi ! de Sarah Mlynowski
Créer un podcast